Retour du Hacking Health Bordeaux

Photo finish du Hacking Health Bordeaux

Hacking Health… C’est quoi ça ? C’est légal ?

L’aventure Hacking Health

Hacking Health c’est une organisation canadienne, animée par des bénévoles, et dont l’ambition est de « révolutionner la santé digitale et d’impliquer les acteurs de santé locaux dans ce processus ». Elle organise des événements ponctuels (des ateliers, des cafés…) comme des hackathons qui durent plusieurs jours, et dans plus de 40 villes à travers le monde !

« Hackathon » ça vient de « hack » et « marathon ». Mais « hack » dans le sens de « se débrouiller avec », « bidouiller », donc rien d’illégal ici ! Et « marathon » parce que le but est de regrouper des personnes (initialement des développeurs informatiques) afin de réaliser un projet sans interruption et dans un temps limité, en général un week-end. Un jury décidera à la fin de ce temps du projet qui sera le plus innovant, le plus prometteur, le plus utile, etc…

Ce principe a donc été repris dans de nombreux domaines, ici dans la santé, en créant des équipes le temps d’un week-end composées à la fois de développeurs et de professionnels de santé, mais aussi d’entrepreneurs, de designers, de juristes, de patients…

Ce hackathon est le plus souvent accompagné d’une ou plusieurs journées de formation et de conférences dans le domaine de la e-santé. En France, vous pouvez y participer à Strasbourg, à Bordeaux, à Lyon et à Nice.

hackinghealth.ca

Photo finish du Hacking Health Bordeaux
Photo finish du Hacking Health Bordeaux

Le chapitre bordelais

Pour cette première édition à Bordeaux, l’événement a été organisé par des ISP locaux qui ont formé ensemble l’association AquitHealth. Il s’est tenu du 21 au 23 octobre dernier à l’Athénée, en plein centre ville.

Nous avons commencé le vendredi par une journée de conférences axées sur la robotique et l’intelligence artificielle. De quoi se mettre dans le bain et être inspirés par toutes ces innovations qui arriveront dans un futur relativement proche !

Le soir, début du hackathon ! Une trentaine de projets présentés en 1 minute chacun, puis la dure épreuve de création des équipes…

14633385_1203317779725040_2772365466030644926_o
Vincent leader de son projet !

Ensuite commence la première nuit de travail… Nous avons eu jusqu’à dimanche 15h pour créer un prototype fonctionnel à présenter au jury. Les équipes étaient installées dans différentes petites salles afin de bosser à fond, tout en gardant leur bonne humeur ! Des coachs étaient également présents la journée afin d’aider les équipes dans différents domaines.

Vincent était venu avec son propre projet de serious game d’apprentissage de la santé publique côté cliniciens, et Lucile a rejoint un projet de plateforme de communication et coordination adaptée au monde de l’hôpital.

De nombreux ISP de toute la France étaient présents à cette édition, preuve que la santé publique est une spécialité est ouverte et dynamique !

Dimanche : dénouement de l’aventure ! Chaque projet a 3 minutes pour présenter sa réalisation devant le jury et les sponsors. Malheureusement pas de prix pour les projets de nos deux représentants de l’Ouest.

Mais la plus grande récompense est finalement plus dans l’expérience de cette aventure que dans la remise des prix…

Pourquoi y participer ?

C’est vrai ça, qu’est ce qui peut pousser un interne à aller jusqu’à Bordeaux (ou Strasbourg) pour bosser un week-end non stop sur un projet qui n’est même pas forcément le sien ?!

Tout d’abord parce que c’est une belle aventure et une vraie expérience de vie : devoir travailler avec des gens de tous horizons dans des domaines dont on ne soupçonnait parfois même pas l’existence, passer des jours et des nuits de travail intense avec eux juste après les avoir rencontrés, vivre de grands moments de rire et de générosité de la part de tous les participants, rêver tous ensemble d’une médecine innovante et humaine…

Mais en tant qu’ISP, on peut également y voir une mode original de formation : mise en pratique des différentes méthodologies de santé publique (même un peu de biblio, oui oui !), gestion de projet, travail en équipe pluri-professionnelle, adaptation à des conditions de travail originales, rencontres avec des acteurs de domaines satellites du monde de la santé…

Donc au final, on perd quelques heures de sommeil, mais on y gagne en expérience et en humanité !

Photos : Léa Mariette, Hélène Rossinot et Lucile Trutt