SUMPPS Tours

En résumé

Service multidisciplinaire dont l’activité est très variée pour un interne :

-Activité de consultation, orientée psychosocial et handicap mais pas uniquement (clinique liée à la pratique du sport, bilan de santé, IST et vaccination, addictologie…).

-Mise en place, participation et évaluation d’actions de prévention à l’égard d’une population spécifique.

-Activités relatives à la vie d’un petit service (Gestion d’équipe, de projets, communication, appels à projets…).

-Rencontre des partenaires institutionnels, culture des réseaux de partenaires.

-Nombreux séminaires de formation.

-Mise en place d’études de grande envergure de mesure de la santé à l’université.

-Gestion des situations sanitaires graves survenant dans l’enceinte de l’université ou des résidences universitaires.

L’activité de consultation, la rencontre des partenaires, la participation à de nombreuses formation et séminaire, et la vie en équipe en font un stage où l’on ne reste pas enfermé, et où l’on voit beaucoup de monde.

Le SUMPPS, qu’est-ce ?

Le Service Universitaire de Médecine Préventive et Promotion de la Santé est, comme son nom l’indique, le service médical de l’université. Vous avez peut-être (ou pas du tout) eu affaire à eux lors de votre cursus.

La première chose à savoir est qu’il existe autant de SUMPPS différents que d’universités, puisqu’ayant une certaine latitude quant aux services proposés, chacun adapte son offre à la politique de la faculté. Mettez donc de côté vos préjugés, le SUMPPS de votre ville peut s’avérer bien différent de ce que vous avez connu ailleurs !

Tout d’abord, il existe une grande différence entre les SUMPPS : certains sont Centre de Santé (et peuvent ainsi prodiguer de la médecine curative, et faire rembourser les consultations par la Sécurité Sociale), tandis que les autres sont service de médecine préventive, et dépendent majoritairement des fonds alloués par la faculté (une partie des frais d’inscription leur revient) et des subventions pour fonctionner. Ces derniers préfèrent s’articuler en réseau avec des médecins généralistes ou spécialistes de ville afin de prendre en charge efficacement les étudiants.

Les SUMPPS sont donc des services multidisciplinaires dont les acteurs diffèrent selon les universités (Médecins généralistes, infirmiers, assistants sociaux, gynécologues, psychologue, psychiatre dentiste, dermatologue…).

Les SUMPPS effectuent donc les missions suivantes, non exhaustives :

-Une activité de consultation de médecine préventive : Les services ont l’obligation de proposer un bilan de santé à tout étudiant au cours de leur licence. Il s’agit d’un bilan médico-psychosocial, afin de déceler les freins à leurs études, ou prévenir les mauvaises habitudes, souvent prises ou renforcées à cet âge.

-Le service s’occupe aussi des aménagements d’examens pour les personnes en situation de handicap : bilan et proposition de mesures facilitant leur insertion à l’université.

-Accueil des étudiants en consultation libre, généraliste ou spécialisée.

-Une activité de promotion de la santé : mise en œuvre d’actions de prévention et leur évaluation, adaptation des outils de prévention à une population spécifique (notamment prévention par les pairs).

-Gestion des situations sanitaires graves survenant dans l’enceinte de l’université ou des résidences universitaires.

Etant donné la pluralité des modes d’exercice, nous évoquerons ici plus précisément le cas spécifique du service de l’Université F. Rabelais de TOURS.

La place de l’Interne au SUMPPS de Tours

Vous l’aurez compris, c’est un service qui offre de larges possibilités quant aux missions proposées, alliant clinique, consultations plus psychosociales et des missions de santé publique.

Le SUMPPS de Tours est un service de médecine préventive, et comprend des médecins généralistes, un médecin du sport, des infirmiers et assistantes sociales, un dermatologue spécialisé dans les IST, des psychologues, psychiatres, un dentiste, une orthophoniste…

Par ailleurs, le service est centre de planification et d’éducation familial, doté d’une gynécologue et d’une Conseillère conjugale.

L’interne exerce une activité de consultation sur un tiers à la moitié de son temps de stage (modulable), comprenant les bilans de santé, la vaccination, la prévention des infections sexuellement transmissibles, des consultations handicap, l’addictologie et le soutien psychologique.

La mise en place et la participation à des actions de prévention et de promotion de la santé auprès du public étudiant est une autre composante dans laquelle l’interne peut s’investir.

Vous serez sollicité pour l’organisation de la vie du service aux cotés de la directrice du SUMPPS, (jeune médecin de Santé Publique accueillant positivement les propositions concernant la gestion) : réunions avec les partenaires universitaires, management, décisions de positionnement stratégique, communication, gestion des situations sanitaires graves au sein de l’université…

Il est à noter que la diversité des professionnels rend cependant parfois difficile les interactions avec chacun d’entre eux.

Une très grande latitude est donnée à l’interne afin de s’impliquer dans les projets qu’il désire. Le service étant cependant fréquemment dans la gestion des affaires courantes, être force de proposition pour une étude, un projet, une action de prévention peut s’avérer payant.

Bref, vous saurez trouver votre intérêt dans ce stage à l’activité variée.