ORS Orléans

L’ORS:

Il existe unlogo_ors Observatoire Régional de Santé (ORS) dans chaque région. Ce sont des associations à but non lucratives dont l’objectif est l’aide à la décision en améliorant l’information sur l’état de santé et sur les besoins des populations régionales. Ces ORS sont regroupés au niveau national en une association : la FNORS (Fédération Nationale des Observatoires Régionaux de Santé).

Chaque ORS définit lui-même ses actions en fonction des partenaires qu’il a et qu’il rencontre au sein de sa région, et vous ne trouverez donc pas deux ORS identiques. Vous pouvez naviguer sur leurs sites internet pour vous rendre compte de la diversité de leurs travaux et de la variabilité qu’il existe d’une région à L’autre.

L’ORS en Région Centre-Val de Loire:

IMG_20160524_084218793_HDRIl est situé à Orléans, dans les anciens locaux de l’hôpital Madeleine, c’est à dire en centre-ville, et à moins de 20 minutes de la gare d’Orléans Centre. L’interne de santé publique qui y effectuera son stage y passera 4 jours par semaines (en général imposés : du lundi au jeudi, ou du mardi ou vendredi) de 8h30 à 18h30 (9h-19h).

La place de l’Interne

Le premier travail d’un interne de Santé Publique, et le passage obligé pour quiconque passe par l’ORS, sera de réaliser un DLS (Diagnostic Local de Santé). Ce travail sera en général le fil conducteur du stage, et vous aurez toujours quelque chose à faire, à récupérer, à corriger afin d’étoffer cette étude déjà bien standardisée. Avant de se lancer dans un DLS, n’hésitez pas à échanger avec vos collègues présents pour ne pas perdre votre temps (connaître les bases, utiliser les bonnes bases, utiliser les bons outils…). La partie quantitative correspond à la première partie du DLS (souvent celle qu’on va vous donner à réaliser), mais je vous encourage à participer activement à la partie qualitative, à savoir l’organisation des réunions locales avec les professionnels de terrain, les associations, les élus et la population.

En plus de ce travail de DLS, l’interne pourra être sollicité pour la réalisation d’études qualitatives et/ou quantitatives mais il pourra aussi s’initier à d’autres possibilités, telle que l’utilisation de Stata (comme logiciel statistique) et profiter de l’expertise de l’équipe pour apprendre la cartographie (auprès du géographe), le qualitatif avec leur sociologue, la programmation (avec leur informaticien) et pour effleurer l’économie de la santé (avec leur futur économiste de la santé en cours de recrutement).

Pour les plus anciens (ou les plus jeunes les plus dynamiques), profitez de ce stage pour proposer des projets à la directrice qui se trouve dans votre bureau mitoyen. Elle sera toujours à l’écoute et sera ravie de se lancer avec vous dans des projets qui seront les vôtres. Vous y apprendrez alors comment rédiger un projet, lever des fonds en rencontrant les partenaires (ARS, Conseil régional…) et monter correctement une étude avec l’appui de toute l’équipe.

Résumé

L’Observatoire Régional de Santé possède donc de nombreux atouts pour un jeune interne de santé publique souhaitant se confronter à une réalité épidémiologique, mais aussi pour les anciens souhaitant réaliser une ou plusieurs études de A à Z.

La jeune équipe multidisciplinaire (moyenne d’âge d’à peine plus de 30 ans) sera toujours heureuse de vous accueillir. Cependant, et comme pour tous les stages, il est important d’y être pro-actif. Sachez profiter de ce moment pour toucher au plus de projets possibles en allant voir et embêter (bien que vous ne les embêterez jamais) les différents membres de l’équipe, qui ne viendront pas forcément d’eux même dans votre bureau.